Qu'est-ce que l'aromathérapie ?

L'aromathérapie est une médecine douce qui utilise des plantes aromatiques sous forme d'essence (substance sécrétée par la plante elle-même ou extraite par expression), d'huile essentielle (distillation à la vapeur d'eau pour en extraire l'essence), d'hydrolat aromatique (eau distillée que l'on sépare de l'huile essentielle dès la sortie d'un alambic) ou d'huiles végétales (huiles obtenues par première pression à froid des diverses parties des plantes utilisées et dont on se sert uniquement pour les usages externes).


Les propriétés varient en fonction de la plante utilisée mais aussi de la manière dont elle est employée : en usage interne, externe, en complexe (mélange d'huiles essentielles pures de plusieurs plantes) ou en lotion (mélange d'huiles essentielles de plusieurs plantes avec une huile végétale). Très actives, les huiles essentielles ne doivent pas être prises à la légère comme nous le verrons plus loin et il est conseillé de consulter un médecin spécialiste ou son pharmacien plutôt que de pratiquer l'automédication.

Comment les huiles essentielles sont-elles fabriquées ?

Toutes les plantes ne contiennent pas forcément d'huiles essentielles.


Les huiles essentielles sont contenues dans des glandes situées dans les fibres des plantes. Elles peuvent être dans la fleur, les feuilles, les fruits, l'écorce, le bois, les racines, le rhizome... Les propriétés et la qualité des huiles dépendent également de leur provenance.


Il existe plusieurs procédés différents pour extraire les huiles essentielles des plantes :


La distillation à la vapeur d'eau :

Elle se réalise dans un alambic dans lequel la plante est placée avec une certaine quantité d'eau. Le mélange est alors chauffé jusqu'à l'ébullition. La vapeur d'eau se charge des essences présentent dans la plante puis se condense dans un serpentin plongé dans une cuvette d'eau fraîche. Comme les huiles essentielles ne peuvent se mélanger à l'eau et qu'elles sont plus légères, elles forment une pellicule à la surface de l'eau. C'est ainsi qu'elles sont recueillies.


L'extraction mécanique :

Il s'agit d'extraire les huiles par expression de l'écorce de fruits frais. Ceux-ci sont placés dans une cuve comportant des sortes de râpes qui vont presser les glandes contenant les huiles essentielles. Celles-ci sont recueillies puis filtrées.


L'infusion :

Dans ce cas, il faut macérer la plante après l'avoir réduite en petits morceaux et mélanger à de huile d'olive. Cette opération peut prendre plusieurs jours jusqu'à ce qui les constituants soient tous absorbés par l'huile d'olive. Une fois cette étape terminée, il suffit de filtrer l'ensemble afin de retirer tous les résidus.


L'extraction par solvants :

Ce procédé est utilisé dans le cas de plante qui contiennent peu d'huile essentielle. Les plantes sont placées dans un extracteur mélangées à un solvant. Lorsque ce solvant se trouve saturé d'huile essentielle, il est distillé, ce qui permet d'obtenir une pâte crémeuse dénommée "concrète". Celle-ci est lavée à l'alcool puis glacée et filtrée. Seul l'alcool est conservé car il est chargé en parfum. Il faut alors procéder à une dernière opération qui consiste à faire évaporer cet alcool, il ne reste finalement que l'essence de la plante. Cependant, il faut savoir que cette technique ne permet pas d'obtenir des huiles essentielles totalement pures puisqu'elles contiennent encore un faible pourcentage de solvant.

Page suivante


Attention !

Il convient de se rappeler que le mode de fabrication des huiles essentielles à un impact sur leurs qualités et leurs applications thérapeutiques.

Version pour PC

Art du bien-être naturel

ACCUEIL DU SITE

Accueil