Que sont les chakras ?

Pour bien comprendre, il faut maintenant parler des chakras qui font partie intégrante de la médecine indienne et sont couramment utilisés en chromothérapie. Les chakras sont sept points répartis sur tout le corps et c'est à ces endroits bien précis que se concentre l'énergie du corps, et c'est aussi par là que la lumière est absorbée. Chacun de ces chakras est associé à des organes et ils correspondent à une couleur bien précise. Il existe différentes méthodes pour identifier les bonnes couleurs et préserver une réelle harmonie entre les chakras.

Les chakras sont importants en chromothérapie

Chaque chakra du corps humain est associé à une couleur. Voyez page suivante pour découvrir les caractéristiques des couleurs principales et de leur signification.

Les différentes techniques utilisées en chromothérapie

Il faut savoir que la chromothérapie se présente sous plusieurs formes, rien d'étonnant alors que l'on rencontre des chromothérapeutes aux méthodes très différentes les unes des autres. Les façons d'établir un diagnostic n'ont parfois rien à voir entre elles. Ainsi par exemple, tel chromothérapeute consultera d'abord l'horoscope du patient, alors qu'un autre fondera son diagnostic sur la couleur de l'urine, du globe oculaire ou des ongles... voire de la couleur des selles...

Il existe également une technique de chromothérapie qui utilise l'aura des patients. Il s'agit de la photographie Kirlian.

C'est en 1940, en Russie, que cette technique qui permet de visualiser l'aura a été mise au point. L'aura est constituée de plusieurs enveloppes multicolores entourant chaque individu. Certains chromothérapeutes se servent de techniques de photographie afin de visualiser l'aura de leurs patients alors que d'autres utilisent leur don de médium pour arriver au même résultat.

Selon le chromothérapeute consulté, celui-ci pourra s'attacher plus particulièrement à la connaissance du passé médical du malade et cherchera sans doute à mesurer son potentiel d'énergie. Puis, il posera des questions sur les troubles afin de mieux comprendre ce que ressent le patient et comprendre avec précision ce qu'il éprouve.

Une autre méthode employée par un certain nombre de praticiens, consiste à examiner la colonne vertébrale du patient venu le voir. De leur point de vue, chaque vertèbre correspond à une couleur et à sa couleur complémentaire. Afin de découvrir le régime qui convient, ils se servent du " Diagramme chromatique " et c'est en tâtant d'un doigt les vertèbres qu'ils parviennent à établir leur diagnostic. La palpation peut donner lieu à une sensation de picotement ou de fourmillement.

Page précédente

Page suivante

Version pour PC

Art du bien-être naturel

ACCUEIL DU SITE

Accueil