Bains de boues   

On accorde des vertus thérapeutiques à des éléments issus de la mer Morte car ils sont porteurs de bienfaits non négligeables. D'autres minéraux et sels proviennent d'autres régions de la planète et confèrent à ces bains chauds des propriétés très utiles à la remise en forme des adeptes de ce genre de soins. On utilise également des algues en cataplasmes car leurs propriétés ne manquent pas d'intérêt. On retrouve dans la pratique des bains de boues à peu près les mêmes propriétés que celles citées plus haut, à savoir, décontraction des muscles, diminution des inflammations, stimulation de la circulation sanguine etc.…


  Compresses chaudes et froides  

Une autre thérapie offre des soulagements intéressants dans les problèmes de sinus et parmi toutes ses vertus, elle a celle de renforcer les défenses immunitaires. Il s'agit d'applications de compresses humides et chaudes que l'on conserve une vingtaine de minutes. Afin de ne pas perdre trop rapidement les bienfaits de cette chaleur, le patient est soigneusement enveloppé dans des couvertures. Lorsque les vingt minutes sont écoulées, on change les compresses chaudes que l'on remplace alors par des compresses froides. Les vertus de ce traitement sont dues au fait que le corps réagit à ces changements de température.


  Bains de vapeur et autres techniques 

Pour nettoyer en profondeur la peau et la tonifier, se débarasser de ses impuretés ou simplement pour se détendre, on peut prendre des bains de vapeur dans des caissons d'où seule la tête dépasse. Ces stations sont suivies soit d'une douche, soit d'un bain froid. Les personnes pouvant le supporter choisiront la chaleur sèche des saunas. Le hammam, lui, génère de la vapeur chaude. Il vaut mieux ne souffrir d'aucuns troubles cardiaques pour s'adonner à ce type d'hydrothérapie.


  Hydrothérapie spécifique du côlon 

Afin de débarrasser le gros intestin de ses déchets les plus vieux, certains thérapeutes pratiquent une irrigation du côlon avec de l'eau purifiée. Ils pensent résoudre la plupart des problèmes de constipations, maux de tête et mauvaise haleine dus à l'accumulation de toxines provenant de ces déchets. Si cette pratique est souvent appréciée des patients, elle est rarement recommandée par les médecins qui craignent que cette irrigation élimine les bactéries utiles à la bonne santé de l'intestin. Ils ne sont pas favorables non plus à la présence d'une trop grande quantité d'eau dans le gros intestin, car cela peut créer un bouleversement dans l'équilibre électrolytique et se révéler finalement plus nuisible que profitable. L'hydrothérapie du côlon est une pratique très ancienne qui remonte à l'Antiquité et qui était déjà connue plus particulièrement des égyptiens et des chinois.


Les hydrothérapeutes

Ces praticiens sont en réalité des physiothérapeutes qui, en plus, ont des connaissances approfondies en hydrothérapie. Ils sont de précieux collaborateurs des médecins qui leur adressent des patients atteints d'infimité motrice cérébrale mais aussi des sportifs ayant besoin d'une rééducation à la suite d'une blessure.

Dans les stations thermales ont rencontre aussi des praticiens naturopathes qui préconisent avant tout une alimentation saine et la pratique d'exercices physiques. Ils conseillent l'usage du yoga et offrent à leurs patients des massages, des traitements à base de plantes médicinales, ainsi que la pratique de l'hydrothérapie.


Soyez toujours prudent !

La pratique de l'hydrothérapie doit toujours faire l'objet d'une démarche auprès de son médecin traitant car il existe certaines contre-indications.

Page précédente

Page suivante

Version pour PC

Art du bien-être naturel

ACCUEIL DU SITE

Accueil