Généralités sur
les Sels minéraux

Ils sont indispensables à la santé et l'organisme ne peut fonctionner sans la présence d'une vingtaine d'entre eux. Ce sont des métaux ou des métalloïdes nécessaires à l'activité des cellules. Ils sont impliqués dans la formation de certains tissus, dans la synthèse hormonale, dans celle de systèmes enzymatiques, dans l'équilibre existant entre les cellules du corps.

Bien que l'organisme soit capable de stocker des sels minéraux, il est essentiel de lui en fournir régulièrement car il ne peut pas les fabriquer lui-même. On fait la distinction entre les sels minéraux dits "macro-éléments" qui sont utiles en grande quantité et les oligo-éléments dont les doses nécessaires sont le plus souvent infinitésimales. Les macro-éléments sont le calcium, le phosphore, le soufre, le potassium, le sodium, le chlore et le magnésium. A ce propos, voir le menu de gauche qui renvoit vers chacun des sels minéraux pour une description plus approfondie.

Les oligo-éléments sont le fer, le zinc, le silicium, le cuivre, le manganèse, le nickel, le cobalt, l'iode, le sélénium, le fluor, le chrome, le mobybdène, l'étain et le vanadium. Les quatre premiers constituent 99 % de la totalité de l'ensemble des oligo-éléments. A ce propos, voir la partie consacrée aux oligo-éléments afin d'en apprendre plus.


Utilité des sels minéraux

Les sels minéraux ont un rôle essentiel à la construction des tissus du corps humain mais ils servent également de protection et de régulateurs des fonctions organiques. Mais leur action ne s'arrêtent pas là !

Ils participent à la fabrication de certaines hormones et de nombreuses enzymes, protègent contre certaines substances toxiques, régularisent les fonctions organiques par une action équilibrante, ont une action anti-oxydante pour certains, permettant de lutter contre le vieillissement...

Actuellement, les sels minéraux constituent un domaine de recherche et de thérapeutique qui intéresse de plus en plus. Cependant, les techniques utilisées telles la nutrithérapie, l'homéopathie ou l'oligothérapie ne sont pas toujours reconnues par la médecine officielle.


Les besoins en sels minéraux

Ils varient en fonction de l'âge des individus, de leurs activités physiques et intellectuelles, de leur état de santé, de leurs habitudes alimentaires et de la consommation éventuelle de médicaments, tabac, café et alcool.

Bien sûr, d'autres facteurs entrent en ligne de compte comme les tendances héréditaires, la pollution ou le taux de stress...

Une alimentation équilibrée permet normalement d'avoir un apport suffisant en sels minéraux. De plus, la consommation d'une eau minérale joue également un rôle important (Hépar et Contrex qui sont des eaux très minéralisées - elles ne sont, en revanche, pas recommandées pour les personnes souffrant de calculs rénaux - Badoit et Vittel, qui sont moins minéralisées). Cependant, il faut savoir que les eaux minérales ne constituent pas la panacée. L'eau du robinet n'est pas vraiment recommandée car, même si elle peut contenir quelques sels minéraux, sa teneur est bien moindre et elle contient aussi des substances polluantes et déminéralisantes telles que l'aluminium.

Si le déficit en sels minéraux est nuisible à une bonne santé, le surdosage n'est pas souhaitable. Certains sels minéraux sont peu toxiques, d'autres peuvent provoquer des troubles de toutes sortes. Par conséquent, il est toujours préférable de ne pas faire d'excès. Toute prise de complément alimentaire devrait donc être faite sous contrôle médical.


Page précédente

Page suivante

Version pour PC

Art du bien-être naturel

ACCUEIL DU SITE

Accueil